Rémi Chapeaublanc

Rémi Chapeaublanc est un photographe autodicacte. Il était destiné à une carrière scientifique en bioinformatique. De cette formation, il a conservé son esprit cartésien. Lorsqu’il décide de se consacrer à la photographie, il développe davantage son côté sensible et centré sur l’homme.

En savoir plus sur Rémi

C’est pourquoi il participe aujourd’hui au projet BEKKAUSE. Il a décidé de faire don de sa série sur le Laos pour aider la communauté mongole Tsaatan, qui lui a tant donné et qui l’a longuement inspiré. Ce travail immortalise le lien entre les habitants ruraux – premier plan – et leurs habitats – en arrière plan. Quoi de mieux qu’une série sur un mode de vie sédentaire, pour soutenir un peuple nomade ?


La bio de Rémi :

Toujours intéressé par les autres, il voyage sans interprète et ce, sans que les langues inconnues des pays qu’il parcourt ne soient une limite. L’expression et l’image permettent l’échange. C’est ainsi qu’il a perfectionné ses compétences au Canada, en Norvège, au Burkina Faso, au Népal, en Russie, en Mongolie, au Laos et dans bien d’autres endroits.

Pour sa série Gods & Beasts (2011), il a traverse à moto l’Europe et l’Asie jusqu’à la Mongolie. Il a produit des portraits d’éleveurs kazakhs nomades et de leurs animaux à la tombée de la nuit, à l’intérieur ou à l’extérieur des yourtes et n’a jamais retouché ses photos malgré le travail en numérique.

L’utilisation du clair-obscur dans les portraits sérieux et uniques de la série Gods & Beasts immobilise les comportements et renforce leur aspect étonnant. L’œuvre de Rémi Chapeaublanc se caractérise par une photographie puissante et raffinée, très humaine et engagée. Présentés côte à côte, les portraits d’hommes et d’animaux ont le même standing. Le même traitement est appliqué à chaque photo, ce qui incite le public à remettre en question sa conception des relations entre l’homme et l’animal ainsi que le régime des valeurs que chacun leur confère.

Sa dernière série Riding the Silent Storm représente un voyage personnel et introspectif qui permet de retracer ses propres étapes et de se réconcilier avec son passé traumatique.

Site de Rémi Chapeaublanc : www.remichapeaublanc.com | Les images : Copyright © Rémi Chapeaublanc 2016 | Portrait de Rémi par Pauline Darley et Maxime Stange